La catastrophe 22…

Comme tout les jours, matins et soirs, j’emprunte le réseau Lignes D’azur, qui s’occupe des bus et des trams de la ville. Dans un précédent article, je parlais du tram. Aujourd’hui, je parlerais du bus, plus particulière la ligne 22 (Croix De Berra – Rimiez Les Sources), que j’emprunte tout les jours pour me rendre sur les lieux de mon travail – ou de mes études, selon le cas – à savoir l’UFR Sciences de Nice Sophia-Antipolis.

Or, cette ligne est le « mouton noir » du réseau. Toujours bondée, toujours en retard, toujours des problèmes. A tel point qu’un groupe Facebook est dédié à l’incroyable débandade que représente cette ligne. Et ce n’est pourtant pas faute d’essayer de bouger les choses, puisque malgré l’appel des fédérations étudiantes (notamment la FACE 06), la situation est toujours pareille si ce n’est pire.

Car en effet, Lignes D’Azur a bien fait un sondage sur sa ligne 22 pour pouvoir améliorer celle-ci. Et effectivement, il y a eu, grâce à cette action, quelques changements, avec un renforcement de la ligne très apprecié.. Mais alors, quelques mois plus tard, quid de la situation ?
Eh bien, fin de l’été, mise en place des horaires d’hivers : il y a moins de bus. Parce que ça doit leur sembler logique, quelque part, chez Mr Lignes d’Azur, que lorsque tout le monde reprends le boulot et les cours, il y a besoin de moins de bus qu’en plein été. WTF ?

Et comme si ça ne suffisait pas, le boulevard Edouard Herriot sur lequel est situé l’UFR LASH (Lettres, Arts et Sciences Humaines) est en travaux… et si on en croit l’administrateur du groupe Facebook sus-cité, l’arrêt « Faculté des Lettres » a été purement et simplement… supprimé définitivement ! Il faut savoir qu’on parle ici d’un des deux arrêts de l’UFR LASH, lesquels sont TOUJOURS blindés de monde. Eh bien, au livo d’avoir 30 personnes à chaque arrêt on en aura 60 en un coup… ça va être funky. Tout cela bien sûr est mis en place 3 jours seulement avant la rentrée (bah oui parce que faire les travaux en été quand y’a personne ce serait pas assez chiant pour les étudiants).

La ligne 22 est donc un véritable « merdier ambulant », si vous me passez l’expression. C’est sur cette même ligne que très souvent, les bus, en retard, s’arrêtent avant le terminus, font descendre tout le monde, et font demi-tour… comme ça. Il en coute pour les passagers qui vont jusqu’au bout de devoir attendre parfois 15 minutes sous la pluie le bus suivant… Enjoy !

Allez, un point positif quand même, c’est parfois très drôle. Tenez aujourd’hui par exemple, on a eu de l’animation. Parce que se tenir aux fenêtres dans un bus blindé ne suffit pas, il faut aussi que les gens se battent entre eux. C’est ainsi que ce soir, deux jeunes en sont venus aux mains à l’intérieur même du bus, pour une raison qui d’ailleurs m’échappe toujours. Bus qui se trouvait d’ailleurs juste à côté d’une voiture de police.

What else ?

Publicités
Cet article a été publié dans Myself in Nice. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La catastrophe 22…

  1. Alexed dit :

    Je suis tombé par hasard sur ton blog, je me rappel vaguement de toi dans ma promo de licence! Je confirme ce bus était (et est certainement encore) un enfer!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s