Le KATCHDELAWWE

Salut à tous !

Hier soir à Nice, au palais Nikaia, les superstars du catch (ou plutôt « lutte professionnelle », ou encore « pro wrestling », catch étant une désambiguation qu’il faudrait tendre à éviter le plus possible) de la fédération américaine WWE (pour World Wrestling Entertainment, anciennement World Wrestling Federation, nom changé suite à un procès perdu contre les fonds du Panda) sont passé pour la 3ème année consécutive, présentant cette fois le show (division) de RAW au lieu de celui de Smackdown!

Pour bien situer la chose, avant d’aller plus loin, un point sur le catch : Le catch n’est PAS simulé. Il est ce qu’on appelle « booké », c’est à dire scripté, à la manière d’un film. Cela signifie que le gagnant est prédéterminé, inscrit dans un scénario (que bien sûr, on ne connait pas). En dehors de ça, le match en lui-même est au bon vouloir des deux participants, le plus souvent en improvisation. Les coups sont portés de manière à ne pas faire trop mal (le but n’étant pas de mettre KO sont adversaire) mais sont tout de même portés, tout comme les chutes sont réelles et les sauts ne sont pas assistés d’un élastique. Par conséquent, laissez au placard vos « tout le monde peut être catcheur », ou « les muscles des catcheurs c’est de la gonflette » ou encore « jsuis sûr que si jlui en met une jle sèche » parce que vous faites complètement fausse route.

Revenons au spectacle. J’arrive au show à 19h35, passant devant un ou deux gars avec des pancartes Undertaker. C’est mignon, mais ça fait de la peine, les mecs sont juste un peu hors-sujet, Undertaker étant dans la division SD! et non à RAW. Bref, je vais m’asseoir, et je retrouve avec plaisir Julien, journaliste d’Info-Lutte, un très bon site de catch pour lequel j’ai moi-même travaillé il fut un temps. Nous discutons un peu, constatons que la salle n’est pas remplie autant que d’habitude (peut-être parce que c’est RAW, moins populaire que SD! en Italie, une partie des gens venant à ce show étant d’Italie du Nord) puis le show commence, avec l’arrivée de Justin Roberts, le commentateur de la WWE. Celui-ci annonce alors le premier match : R-Truth affronte Alex Riley. Notons que Truth entre sous son ancien thème, le nouveau étant trop récent apparemment pour la WWE prenne le risque de le faire entrer avec (peur du bide ?). Le match est un bon opener, j’accroche pas avec Riley, et Truth remporte la victoire après un festival d’acrobaties… de quoi chauffer la foule.

Il est affolant de constater le comportement des gamins chaque année, qui ne vivent tous QUE pour toucher des catcheurs. Ainsi, aucun d’entre eux ne regarde le match. Ils sont tous parqués là, dans les couloirs entre les chaises, baissés, et dès que la cloche sonne (car il faut comprendre qu’il est interdit de rester aux barrières de sécurité pendant le match, on peut y aller uniquement à la fin de ceux-ci et jusqu’au début du prochain match) ils cavalent tous comme des tarés vers les barrières pour toucher les catcheurs qui partent et qui arrivent ! Heureusement, les gars de la sécurité faisaient assez bien leur travail, par rapport à l’an dernier. Malheureusement pour eux, ce sont des gosses, et aucun d’entre eux n’est capable de nous empêcher, nous les grands assis au premier, deuxième, ou troisième rang, d’aller tout devant, parce qu’on y est en un seul pas et eux il leur en faut 10 pour la même distance. Ainsi, aucun gamin ne pouvait jamais toucher de catcheur, mais nous oui. Pwned.

Alors que la cloche sonne et que Truth et Riley retournent au vestiaires, serrant la main de tout le monde, Justin Roberts se prépare à annoncer la suite. Comme tout les ans, le ringside (les rangées situées autour du ring, donc dans « la fosse », ou j’étais) donne sa voix pour chanter « Justin, Justin ». Je ne sais pas s’il nous reconnait d’année en année, mais il semblait plutôt content, tout comme l’arbitre Mike Chioda, à qui Julien souhaita la bienvenu et qui répond, un poil surpris, par un « Thank you ». Justin annonce alors le deuxième match : les Usos, Jey et Jimmy, affrontent Vladimir Kozlov, le mastodonte russe, en équipe avec le calabrais Santino Marella. Évidemment, je ne pouvais qu’encourager Santino. Mais avant que le match commence, le Manager Général Mystère de RAW (il s’agit du directeur de show anonyme, qui donne des ordres à travers un PC pour décider des matchs) décide qu’il y aura un dance-off ! Santino et Kozlov se mettent alors à danser, mais sont attaqués par les Usos et le match commence. Un match divertissant, sympathique, avec un Santino toujours aussi drôle et qui se termine par la victoire de Kozlov et Santino. Quelques chants « Justin, Justin » plus tard, Ezekiel Jackson débarque pour affronter Zack Ryder. Un match plutôt court mais sympathique ou Jackson démolit bien sûr ce pauvre Ryder. Ce mec est une armoire à glace, sans déconner.

Chants « Justin, Justin », et William Regal arrive, suivi du champion des Etats-Unis Daniel Bryan. Le britannique William Regal nous jette un regard dédaigneux et faisant non de la tête, l’air dégoutté, devant le drapeau Français exhibé fièrement par les gens à côté de moi. Regal vs. Bryan, deux monstres de technicité : l’un expérimenté, l’autre tout jeune. Ca fait plaisir à voir, d’autant que le match était vachement bien. Mention spéciale pour Bryan qui voit la pancarte « Choke Me Bryan » de Julien (Bryan avait été viré de la WWE pour avoir étranglé Justin Roberts avec une cravate) et qui explose de rire. Victoire de Daniel Bryan avec le Lebell Lock pour conserver son titre, chants « Justin, Justin », et retour au ring. C’est l’heure de The Miz vs. Cena. Le Miz est vraiment doué pour insulter les gens. En plus, il parle bien Français, et après plusieurs « FEHMEZ LAH » ou « JE SUISS L’INCOYABLEUH, LE MAGNIFIC », Miz nous dit qu’il va gagner, « Pasque jé soui lé Miz, et jé soui AWESOME ». Cena débarque, et grosse réaction de la foule. Pour le première fois de ma vie je choisit d’encourager Cena, qui gagne bien sûr ce match.

C’est l’entract, et à la reprise, après quelques chants « Justin, Justin » on a droit à un match de diva bidesque ou le seul truc marrant à regarder c’est la capacité d’Eve Torres à écarter les jambes. Mais je voudrais quand même saluer la performance, y’a presque pas eu de botch de tout le match ! Eve s’impose, Justin Justin, et hop, on enchaîne avec Sheamus/Morrison, précédé bien sûr de chants pour Justin. Début du gros moment de solitude, car Sheamus est vraiment haï. Mais c’est un excellent catcheur, alors j’étais un des seuls à l’encourager. C’est d’ailleurs le seul heel (= méchant) à avoir gagné.

Car oui, dans le dernier match, Randy Orton a défendu son titre de champion de la WWE face à Wade Barrett (après quelques chants « Justin, Justin »). Ce match était cours, ennuyeux, et je retiendrais deux moments : avant le match, Wade Barrett s’adresse en Français à la foule avant de conclure par son « you’re either Nexus, or you’re against us », puis la fin du match ou Cena arrive en arbitre, forcé d’aider Barrett, mais finalement Orton place son finish et Cena prend un malin plaisir à compter trois pour signifier la victoire du champion. Bon match, j’ai encouragé Barrett sachant qu’il allait perdre, car j’aime pas du tout Orton. Toutefois, j’ai pu constater qu’il est beaucoup plus populaire que Cena (et donc, celui-ci pourrait faire un heel-turn sans faire perdre trop d’argent à tonton Vince ?). Au passage, il y a BEAUCOUP de fans de Nexus. J’ai été impressionné par le nombre de T-Shirts ou brassards Nexus… même chez les gamins !

Mes photos seront disponibles bientôt sur Facebook. Je rajouterais sans doute des choses que j’ai oublié à cet article, mais je tiens à dire qu’aujourd’hui j’ai envoyé un message via Twitter à Justin Roberts pour lui dire qu’on l’adore, et il me répond « Thanks bud, I love France » ! C’est la consécration !

PS : J’ai acheté un brassard Nexus en sortant. J’ai honte, ça m’a couté 15 €, mais quand on aime on ne compte pas :p

Publicités
Cet article a été publié dans A piece of my life. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s